<img height='1' width='1' src='https://www.facebook.com/tr?id=663619594213516&ev=PageView &noscript=1'/>
Les aides pour les entreprises du tourisme montent en puissance | Tourisme dans la Marne en Champagne

Je suis sur place

Vous êtes ici

Les aides pour les entreprises du tourisme montent en puissance

22 avril

Le secrétaire d’Etat en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, vient d’annoncer un renforcement de certaines mesures pour les entreprises en difficultés à cause du Covid 19.

1/ Vers une augmentation du fonds de solidarité

Le projet de loi de finances rectificative n°2, adopté par l’Assemblée nationale le 18 avril et actuellement en première lecture au Sénat, va permettre d'ajuster le montant du fonds de solidarité mis en place pour les petites entreprises (TPE de 10 salariés ou moins), les indépendants et les micro-entrepreneurs touchés par la crise du coronavirus. L’aide, initialement prévue pour un montant de 2 000 euros, devrait être portée à 5 000 euros. Par ailleurs, les entreprises actuellement en redressement judiciaire ou en procédure de sauvegarde y sont désormais éligibles.

2/ Le délai de réponse pour les Prêts garantis par l’Etat raccourci

Autre annonce de Jean-Baptiste Lemoyne : la réduction à 5 jours du délai de réponse aux entreprises qui sollicitent leur banquier pour souscrire un Prêt garanti par l’Etat. "42% des entrepreneurs sont encore en attente de réponse. En cas d’absence de solution, nous allons mettre en place un système de remboursement à hauteur de 500 000 euros", a précisé mardi midi le secrétaire d’Etat.

Le Prêt garanti par l’Etat (PGE) a été mis en place en urgence le 25 mars pour venir en aide à toutes les entreprises confrontées à des enjeux de trésorerie liés à la crise du coronavirus. C’est un prêt de trésorerie d'un an qui peut couvrir jusqu'à trois mois de chiffre d'affaires et qui bénéficie d'une garantie de l'Etat à hauteur de 70 à 90%, selon la taille de l'entreprise.

A ce jour, 27 000 entreprises du tourisme ont reçu un accord formel, soit 8 000 de plus en une semaine, pour un montant global de 2,4 milliards d’euros et 1, 1 milliard d’euros en cours d’instruction. "Le secteur du tourisme s’empare de ce levier", estime le secrétaire d’Etat.

3/ Les mesures de chômage partiel prolongées

Actuellement, 16% de l’activité partielle en France concerne le tourisme, soit un montant de 6 milliards d’euros pris en charge par l’Etat ces 4 dernières semaines. "Nous continuerons tant que le secteur sera en difficultés", a indiqué mardi midi Jean-Baptiste Lemoyne. 

Au total, 785 000 entreprises ont actuellement recours à l'activité partielle en France, pour 9,6 millions de salariés, selon le dernier bilan chiffré communiqué par Muriel Pénicaud, ministre du Travail, au micro de RTL le 20 avril. Pour rappel, le chômage partiel permet aux entreprises de verser à leurs salariés 84% de leur rémunération nette, prise en charge par l’Etat dans la limite de 4,5 Smic. 

Source Tour Hebdo

Voir l'article en ligne +