Je suis sur place

Vous êtes ici

Chapelle orthodoxe et cimetière russe

Site et monument historique

Le petit +

Après la révolution d'octobre, la majorité de ces soldats sont devenus des "travailleurs volontaires", tandis que les réfractaires ont été envoyés dans des camps en Algérie. Enfin, deux mille hommes ont continué à servir dans la division marocaine. Derrière la Chapelle et le cimetière, un ermitage orthodoxe a été créé par trois moines qui souhaitaient prier pour ces âmes exilées.