Je suis sur place

Rencontre avec Raymond Kneip, ornemaniste

L'Argonne, un vivier de savoir-faire

Commencer par Monsieur Raymond Kneip, bonhomme aux airs de marin-capitaine, facétieux, adepte des devinettes pour évoquer les objets qui l’entourent. À quoi sert ceci  ? Cela  ? Dans la cuisine, au champ, dans la chambre  ? À l’église ou chez le maréchal-ferrant ? Ici, un cadeau de mariage datant de 1750. Là, une chose si rare qu’il ne doit en rester que cinq en France. Moule à ostie. Pince à choux. Métier à tisser. Compas qu’on ne compte pas. À coup sûr, il vous piégera.

Ce jour-là, Raymond porte sur son tee-shirt, d’un bleu assorti au pétillant de ses yeux, tout le projet de sa vie. Dans le petit village de Massiges, à vingt minutes de Sainte-Ménehould, il a en effet bâti les deux bâtiments de son atelier-musée, dit « de la Main de Massiges », mais sans rapport aucun avec les tranchées voisines commémorant la première Guerre mondiale. Sa main à lui, c’est celle de l’outil. Du travail. De l’accomplissement. Une main qu’on tend, une main qu’on prête, en faveur de la connaissance

 

Les ornemanistes se comptent sur les doigts d’une main

Son atelier-musée est un lieu hors du temps, construit dès 1998 à base de matériaux de récupération. Briques. Craie. Tuiles. Poutres. Et de beaucoup d’acharnement. À l’intérieur, l’artisan, qui aurait pu naître au XVIIIe siècle, vous précédera pour mieux vous détailler le tout

Ecomusee atelier de la main de Massiges

"Dans la vie, on a tous un chemin tracé. Il suffit de le suivre"

 

Parsemée d'étangs et de vastes forêts, l'Argonne offre une faune et une flore préservées dans une nature généreuse propice à des échappées vertes !

EN SAVOIR PLUS

 

Ecomusee atelier de la main de Massiges

D’abord plombier de métier, puis couvreur, puis orfèvre, puis « ornemaniste métallique en couverture » (ce qui lui valut le diplôme de Meilleur Ouvrier de France), Raymond a la rigueur chevillée au corps. Il affectionne les symboles, dissimulés partout sur sa propriété. Ses collections en tout genre et ses agencements réguliers évoquent le temps qui passe, comme les girouettes indiquent le sens du vent et le coq, sur son clocher, le début d’une nouvelle journée.

Ecomusee atelier de la main de Massiges

L’amour de l’esthétique des vieux outils

Cet artisan primé Meilleur Ouvrier de France fabrique des ornements de toiture, girouettes, coq de clocher.... Il travaille les métaux tels que le cuivre, le plomb, le zinc et le laiton.

Il vous propose la visite de son atelier-musée construit lui même selon les traditions de constructions anciennes, commente les vitrines de collections d’outils anciens, d’objets d’art populaire (pour certains datés du 15 ème), de sculptures...   
 

Plus d'idées de découvertes

Si l'Argonne se découvre souvent côté nature, elle recèle bien des trésors du patrimoine.